vagabonde

Méditation / visualisation « connexions humaines »

Ca m’est revenu en mémoire hier soir en me brossant les dents (il se passe des choses bien curieuses pendant ce genre d’activités : dents, vaisselle, aspirateur…), la toute première méditation/visualisation que j’ai fait spontanément en pleine ville. 2 ans plus tard je me souviens encore de l’incroyable expérience que cela a été et je me suis dit que ce partage permettrait peut-être à d’autres personnes de vivre ces émotions.
Je n’ai aucune idée du niveau de difficulté que cela peut représenter je ne peux donc pas vous dire si c’est un exercice qui est plus pour des personnes qui sont habituées à faire des méditations/visualisations ou non. Je ne suis absolument pas régulière en ce moment à ce niveau, sans compter que chacun a ses propres facilités. Si vous n’y arrivez pas la première fois ne vous découragez pas, si cela vous plait et vous parle, n’hésitez pas à le refaire quand vous le pouvez mais pas trop fréquemment. Il me semble que c’est le genre d’exercice dont il ne faut pas trop abuser pour pouvoir à chaque fois ressentir pleinement ce qu’il a à offrir.

Pour ce faire deux consignes : la première est de se trouver dans un endroit où beaucoup de gens passent à pieds ou bien qui soient assis. Un square, un croisement de rues piétonnes assez fréquentées, une terrasse de bar etc. La seconde c’est de trouver un banc ou n’importe quel endroit où s’asseoir pour avoir une vue globale de ces personnes.
Si vous vous sentez plus à l’aise avec de la musique pour vous concentrer vous pouvez totalement, je vous suggère d’utiliser une musique qui monte progressivement en intensité, mais pas trop prenante non plus pour ne pas relâcher l’attention. Je pense également que la programmer « en boucle » est mieux pour ne pas avoir de cassure dans le rythme de l’exercice.

Je vous conseille de lire une fois la méthode ci dessous puis d’oublier ensuite que vous devez ressentir quelque chose. Rappelez vous juste des étapes et mettez de côté tout le côté ressenti pour ne pas commencer l’exercice avec des attentes. Le meilleur moyen pour tout faire foirer !

 

C O N N E X I O N S     H U M A I N E S 

 

1. Vous êtes calmement assis et regardez les scènes qui se déroulent sous vos yeux, sans chercher à les interpréter ou les juger. Vous regardez, simplement. « Défocalisez » votre regard, comme si vous regardiez dans le vide.
2. Imaginez maintenant que vous voyez le cœur de chaque personne, à travers leur vêtement, entrain de battre. Vous pouvez vous le représenter comme vous voulez, rouge ou non, détaillé ou non, peu importe, il doit simplement battre. Si le son d’un coeur entrain de battre se déclenche automatiquement dans votre tête laissez le être.
3. Restez ainsi, calmement, à regarder tous ces gens et leur cœur battre.
4. Après un petit moment imaginez un réseau, il peut avoir l’apparence que vous voulez, un fil, des particules, un trait de couleur, peu importe. Ce réseau relie tout les cœurs entrain de battre. Si vous regardez des gens exclusivement entrain de bouger le réseau peut légèrement bouger aussi, par exemple il peut « sauter » d’un cœur à l’autre quand les gens se croisent puis s’éloignent.
5. Laissez grandir et s’imposer cette vision de ces personnes qui sont à présent ce qu’elles sont fondamentalement : des êtres vivants qui sont tous reliés les uns aux autres.
6. Enfin, quand vous vous sentirez prêt, ouvrez votre propre cœur, laissez votre réseau sortir de votre poitrine et se relier à la première personne qui passe. Goutez à cette sensation, que ressentez vous, qu’est-ce que cela remue en vous, comment vous sentez-vous ? Si une certaine émotion vous submerge laissez la être, n’ayez pas peur que cela se voit, c’est quelque chose de naturel.

Vous ne voyez plus des gens mais des êtres conscients et inconscients.
Voilà, c’est ça être humain avant tout.

7. Lorsque votre attention commence à baisser, faites revenir votre réseau en vous, ne le coupez pas brutalement. Refermez votre cœur sacré mais sentez le battre paisiblement quelques secondes. Puis revenez doucement à vous-même, étirez vos jambes, vos bras, faites rouler votre nuque… si vous avez pu vous connecter comme j’ai pu la toute première fois, bravo, vous avez entraperçu quelque chose de fort, quelque chose d’essentiel, dans ce que nous sommes, nous, les humains. Cela ne vous quittera pas et vous permettra même sans doute de comprendre certaines choses.

. . .

Si vous avez essayé cet exercice et quel que soit le résultat n’hésitez pas à me faire part de votre expérience en commentaire ou par mail, je serais vraiment ravie de vous lire !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Erde
    1 août 2017 at 16 h 31 min

    J’ai lu ton article à voix haute et avec un sourire de plus en plus grand sur mon visage au fur et à mesure que je te lisais.
    Cette méditation je l’ai déjà commencée. Je me souviens d’un de tes articles dans lequel tu en avais parlé et j’avais, suite à ça, essayé de reproduire cette méditation qui t’étais venue spontanément. Alors voilà, ça m’arrive parfois en me promenant ou en allant au travail d’imaginer ce réseau dont tu parles, qui va de coeur en coeur. J’aimerais dans un futur proche pouvoir m’asseoir comme tu l’as fait et faire les choses bien cette fois. Posée. Je te dirai alors ce que j’ai ressenti. Et rien que d’écrire ces mots, je sens une ouverture dans ma poitrine ******** ( –>ceci est un ciel étoilé 😉 )

    • Reply
      Lou
      1 août 2017 at 16 h 50 min

      ha ben tu vois, poisson rouge, je me rappelle même pas en avoir déjà parlé XD je suis sûre que tu vas avoir de sacrées sensations, tu ouvres déjà bien toi niveau coeur =) j’ai trop hâte du coup d’avoir tes retours !

    Leave a Reply

    *