Le tarot noir

La découverte de ce tarot s’est faite comme elle se fait souvent : quand je n’en cherche pas. C’est son coffret tout noir qui m’a attiré, j’ai lu le titre, j’ai regardé le dos du coffret et j’ai su qu’il me le fallait. Je ne l’ai pas pris sur le coup (trop cher ici), je suis retombée dessus une deuxième fois en France mais je ne l’ai pas pris non plus. On dirait de la torture comme ça mais c’est c’est une de mes techniques quand j’hésite ou quand je ne suis pas sûre d’un achat : c’est le temps qui me fait décider, si je me dis au bout d’un moment “zut, j’aurais du le prendre” c’est que j’en avais réellement besoin. Cela m’évite les achats trop compulsifs et ça marche très bien. Au final je l’ai donc pris sur Amazon (il était plus cher sur Book Depositery pour une fois) et la classitude de la chose ne me fait rien regretter !

DSC00259 DSC00260 DSC00261

Il se présente dans un coffret classique comme on a l’habitude d’en voir : cartes, livret. Les cartes sont de la taille de la main avec une tranche dorée, le livret est souple et imprimé sur un papier glacé. Un petit bémol en ce qui concerne les cartes, je ne sais pas si c’est la coupe qui a raté ou si cela est voulu mais les bords ne sont pas nets, ils accrochent. J’avoue que ce n’est pas agréable lors du mélange, elles ne glissent pas bien entre elles. J’espère que mes utilisations multiples vont un peu les adoucir avec le temps.
Rien à redire en revanche quand à la qualité des images, pas de petits pixels gênants, pas de bavures. Le livret quand à lui est simple : une petite introduction de la part des créateurs qui indiquent s’être inspirés de deux anciennes éditions pour créer celui-ci : celle de Jacques Viéville qui date du XVIe siècle et celle de Grimaud, commercialisée au XIXe siècle. Ils se sont penchés sur l’histoire et le symbolisme médiévaux pour composer les cartes et comprendre l’essence de ce tarot. Leur symbolique est succinctement expliquée sur chaque page, ce que j’ai apprécié est l’ajout de détails sur la société d’alors qui permet effectivement de mieux comprendre le système global d’imagerie. Cela me permet personnellement de rentrer encore un peu plus en détail dans mes interprétations et de m’imprégner également mieux du reflet de l’époque à laquelle ce tarot fut créé.

 DSC00257

Le design des têtes des personnages et des animaux, aux formes très allongées pour certains, m’ont beaucoup fait penser à Tim Burton. En revanche, en ce qui concerne le côté médiéval j’avoue que j’ai eu un peu plus de mal, certes les traits et la “simplicité” des dessins peuvent rappeler des détails de vitraux (ainsi que les couleurs d’ailleurs) mais je m’attendais à quelque chose d’encore “plus” médiéval, si cela aurait été possible, mais peut-être ais-je un peu trop fantasmé de ce côté là. Et sa ressemblance avec une autre édition du tarot de Marseille que je possède m’a du coup un peu déçue, j’ai eu l’impression d’avoir le même exemplaire en deux impressions de couleurs différentes.
Côté énergie je n’ai rien ressenti pour le moment, aussi muet qu’une tombe. Visiblement c’est un leitmotiv, soit le tarot/oracle que j’acquiers blablate tout de suite comme une pie, soit il ne dit rien. Je verrais bien donc avec le temps ce que ce petit timide a à me dire =)

EDIT :  il y a effectivement une usure du livret, comme indiqué par une personne en commentaire, qui est très rapide. Je l’ai ouvert en tout et pour tout 4 fois et les pages se détachent. Donc gros point négatif de ce côté là.

20 thoughts on “Le tarot noir

  1. Ah la la! Quand je l’ai vu celui-ci, je suis tombée sous son charme. Je ne sais pas trop s’il pourra me convenir comme il est basé sur la Tarot de Marseille et pas le Rider Waite, mais les images et le thème me parlent tellement…
    Quand j’aurais les sousous, faudra absolument que je me le prenne ^^

  2. Ohhh oui très burtonien en effet ! Je me tâte beaucoup, parce qu’il me parait intéressant, mais les dessins me dérangent aussi d’un certain point de vue, pour un tarot (trop “burtonien” justement) … J’attends la review de miss Lyra :p

  3. Salut.
    Je viens d’atterir sur ce blog interessant 🙂 merci
    j’ai acheté ce tarit cet hiver.
    Alirs que je n’accrochais pas avec le commun qu’on voit partout celui ci m’a plus par son originalité et à la fois le côté médieval que j’adore.
    Je suis en évolution et on m’a dit que j’aurai des flash à firce de travailler le tarit donc ce que tu dis m’interesse car tu dis qu’il est mué comme une tombe. Je me demande donc si c’est plus compliqué pour les débutant de commencer avec ce tarot?
    Merci beaucoup
    et bon weekend à tous.

    1. Bonjour ! Pour un débutant il sera peut être moins aisé effectivement de travailler avec ce tarot, mais après tout les ressentis des gens sont tous différents. Je me considère comme une débutante également et pourtant j’ai beaucoup plus de facilité à travailler avec des tarots plus difficiles d’approche. Je pense que l’on tâtonne tous plus au moins au début, il faut en expérimenter plusieurs pour trouver le genre qui nous convient le mieux =)
      Et surtout ne pas s’arrêter à une première impression, qui peut être mauvaise ou biaisée par tout un tas de paramètres (mauvaise journée, pas assez détendu etc).
      N’hésite pas si tu as d’autres questions !

  4. Bonjour à vous,
    Attiré par le coffret entièrement noir de ce tarot et la mention “imagerie médiévale” inscrite à son dos, j’ai demandé à la vendeuse de la librairie de ma ville de me montrer les cartes de ce jeu qui étaient emballées sous film plastique. Je dois dire que j’ai été plutôt désagréablement surpris.
    Ce “tarot noir” est, certes, de bonne facture, mais le côté TRÈS (trop?) “burtonien” des images me gêne. Pour tout dire, j’ai eu l’impression d’un plagiat de l’univers du cinéaste, et ce dans un but purement mercantile (vendre le tarot de Tim Burton sans consulter ce dernier).
    Hasard ou pas -mais comment y croire car Burton est à la mode et plaît à un large public- je n’ai donc pas acheté cet article… Mais je ne doute pas qu’il plaise à certains.

  5. Le coffret est de bonne facture, les illustrations du livret superbement faites, mais celui-ci n’a pas résisté UN SEUL feuilletage, toutes les pages se sont détachées…..
    Je suis donc très déçu à ce niveau, vu le prix du coffret, le livret devrait tenir en place.

  6. Bonjour ça c’est je me suis laissé tenter par cje eu que je je trouve sublime, par contre je n’ai aucune notion a par l’intuition,j’ ai commencer avec l’oracle ge ,mais la je suis un peu perdu pouvez vous me guider je vous en remercie.

    1. Mais c’est très bien de faire avec son intuition =) C’est primordial même ! Il faut y aller petit à petit, tirage par tirage. Comprendre les lames, pas forcément selon le livre mais plutôt selon vos ressentis. Prendre des notes peut aussi beaucoup aider à construire sa propre méthode d’interprétation. Il faut aussi s’enlever de la tête qu’il n’y a pas de “tirage ou interprétation parfaite”. Ce n’est pas comme un exercice de math qui a une réponse unique. Ici se sont les ressentis qui s’expriment, des notions fragiles et parfois fugaces. Mais il n’y a que la pratique régulière qui permettra de construire quelque chose de plus concret ^^
      N’hésitez pas si vous avez encore des questions.

  7. Bonjour j ai fais l ‘acquisition de ce tarot hier j avoue j ai completement craqué 🙂
    Je suis habituée a travailler avec l’oracle de ge.
    Pour le tarot noir faut il se baser sur le tirage d un tarot de Marseille ou a l’intuition? Je ne sais pas trop comment aborder ce tarot….

    1. Bonjour =)
      J’ai envie de dire, tu fais le genre de tirage que tu veux =) Qui te semble le plus approprié. Tu n’es pas obligée non plus de coller forcément à un modèle de tirage tu peux en inventer.
      Dans tous les cas et pour n’importe quel travail spirituel, l’intuition, c’est mieux 😉 (mais si vraiment tu sais pas comment l’aborder fais d’abord un tirage classique et tu verras bien où ça te mène =) )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*