echos

Leçons particulières d’Hélène Grimaud

« Je me suis réveillée affamée. Pour n’avoir plus mangé depuis des lustres, j’avais faim de terre, de continents, d’orages, de tumultes. Un appétit dévorant de parfums me tenaillait le ventre – sel sur la peau, résine des grands sapins noirs, herbe en tendresse fauchée au printemps. J’avais envie de mordre la chair crue d’un poisson, de déployer mon ouïe dans la symphonie du monde, de regarder pour voir vraiment et m’éblouir de lumière, de plonger mes mains dans la terre chaude et la gueule humide des loups. Retourner au monde qui roule et qui mugit.  » Comment surmonter ses doutes ? Comment élever son âme ? Comment définir la passion ; voire l’amour ? Telles sont les questions que se pose Hélène Grimaud, au cours d’un triple voyage : voyage en Italie dont elle nous fait partager les beautés ; voyage initiatique jalonné de rencontres avec de curieux personnages qui la renseignent sur le sens de la vie ; voyage intérieur enfin, où, au terme de sa quête, elle montre comment retrouver le chemin du bonheur. Ou comment unir, dans la même ferveur, la musique, le monde sauvage et une passion absolue pour l’existence. »

Ce quatrième de couverture m’avait séduite il y a quelques mois de cela. Je connaissais déjà Hélène Grimaud pour les loups et en tant que pianiste mais je ne me rappelais pas alors qu’elle écrivait également. En lisant les commentaires sur Amazon, très positifs, qui semblaient dépeindre un écriture poétique je me suis finalement lancée. Et bien m’en a pris car effectivement sa plume est merveilleuse. J’ai été vraiment très agréablement surprise. Dans cet ouvrage Hélène nous emmène avec elle dans ses doutes, ses questionnements perpétuels, son amour de la musique et de l’amour. Sa vie lui offrant la possibilité de voyager à sa guise, nous traversons un bout d’Italie et d’Europe de l’est. Ses rencontres nous rappellent, m’ont rappelé, qu’il existe sur nos routes un ou plusieurs messagers qui nous guident pour peu que nous soyons alertes et ouverts. Je l’ai trouvé « comme moi » dans sa recherche, ce qui m’a quelque peu étonnée car après tout c’est une personne, une femme, comme une autre, mais le statut de célébrité inaccessible que nous avons l’habitude de voir étalé partout nous fait souvent oublier ce petit détails.

En refermant ce livre j’ai souris et je lui ai été reconnaissante d’avoir écrit-rentranscrit pour nous cet interlude dans sa vie, si plein de poésie et de sagesse. J’ai adoré sa manière de nous décrire la musique telle qu’elle la ressent et la vie. J’avais un peu peur d’être sans doute trop novice en la matière pour comprendre mais sa plume, très imagée, nous décrit parfaitement bien ce qui la touche et la fait vibrer. Une très belle rencontre donc, que je vous invite à découvrir, surtout si vous êtes en pleine période de questionnements. Sans doute n’y trouverez vous pas de réponses immédiates mais vous aurez déjà un très beau panel de réflexion qui saura sans doute vous guider.


You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Cel
    29 novembre 2013 at 0 h 17 min

    J’ai bien aimé cet article. ça me donne vraiment envie de lire ce livre.
    J’espère que j’aurai l’occasion de l’avoir entre les mains ^^

    • Reply
      Löu
      29 novembre 2013 at 18 h 18 min

      Je te le souhaite, il est vraiment inspirant =)

  • Reply
    Avelliana
    29 novembre 2013 at 18 h 50 min

    Ah ah, je suis en train de finir les dernières pages de « variations sauvages »… que je m’empresserai de commenter.. car j’ai beaucoup apprécié sa plume également…
    Donc, fort possible que j’ajoute celui ci à ma « PàL »…. 😉

  • Leave a Reply

    *