The Heart of Faerie Oracle

Oui, c’est la semaine des oracles. Celui-ci a été mon coup de foudre avant celui du cristal. Pourtant je l’avais déjà vu sur le net et je m’étais dit “super belles les cartes” et bien sûr cela me parlait mais pas au point d’acheter le deck. Quand je l’ai revu sur The Book Depositery, notre nouveau lieu de perdition avec Ael’, il était le moment de lui dire bonjour et de faire la mouette dans Nemo “A moi ?”. Je n’ai donc pas hésité et j’ai sagement mais fébrilement attendu sa venue.
Il faut savoir que je ne suis pas une grande fana de Froud (mode groupie j’entends), bien sûr je connais son univers ainsi que celui de sa femme mais je n’ai pas pris le deck parce que ce sont eux qui l’ont créée. Je ne veux d’ailleurs pas trop fouiller là dedans je veux garder la spontanéité de la totale découverte. Ce qui m’a attiré en premier c’est cette  irrésistible carte . Comment ne pas succomber ? …

the returningback

Il y a également toute une thématique du coeur qui s’est mise en place autour de mois depuis quelque temps, mais j’y reviendrais plus en détails prochainement. Cet oracle était donc tout indiqué pour le chemin sur lequel j’ai décidé de poser mes pieds.

L’esthétique :

Le paquet en lui-même : une belle grosse boite cartonnée tout ce qu’il y a de plus simple avec en couverture la carte ci-dessus. Déjà on a l’eau à la bouche. Ensuite, le deck, sans boite, tout nu, dans le petit reposoir en carton classique et par dessus le livre. Commençons par le livre. La couverture est également de la même carte, elle est rigide et j’aime cette sensation. A l’intérieur, le papier est un peu épais, très agréable au toucher, et de couleur parchemin ce qui met bien évidemment tout de suite dans l’ambiance, on en attendait pas moins. Ce qui peut déstabiliser en revanche au départ c’est la couleur des miniatures des cartes qui ont été imprimées avec un violet/rouge assez sombre. J’avoue qu’au départ j’ai été déçue de ne pas les voir avec leur véritables couleurs. Mais finalement je trouve que cela suit la logique de l’immersion dans cet univers particulier de vieux grimoires & old things.
Dès les premières pages on est reçu par de magnifiques illustrations, d’une couleur assez indéfinissable, entre le marron et le vert, certaines bien abouties d’autres qui font un peu plus skectches. Une intro, des petites citations, et les cartes. Comme pour l’oracle cristal on se retrouve ici avec un livret qui n’est pas une dictionnaire des cartes, il n’y a pas  de mots clefs, pas de sens général. Ici on vous raconte des histoires, normal pour Froud non ? on pourrait difficilement s’attendre à autre chose. C’est donc une invitation à comprendre la carte de manière intuitive. Qu’est-ce qu’elle vous évoque ? Regardez la bien, ne vous parle t-elle pas ? Écoutez son histoire. Je suis vraiment de plus en plus fan de cette approche qui me parle bien plus qu’une mise en forme lambda.

Deux tirages sont proposés : 3 wishes et the end is the begining.
Le premier est une pure merveille, j’ai adoré le concept que je trouve original. Il s’agit de faire un tirage à trois cartes, donc trois souhaits, mais sans y penser. On ne doit pas pas penser à des voeux que l’on aimerait voir se réaliser, il faut au contraire faire le vide. Le premier souhait est un souhait-surface, celui qui vous viendrait spontanément dans une conversation. Le deuxième est celui qui vous aidera à réaliser le premier et à mieux le canaliser. Le troisième est le “vrai” souhait, l’intime, le sage. ce que vous voulez vraiment sans en avoir conscience ou sans vous l’avouer. Mon tirage de ce matin a totalement tapé dans le mille …

Je n’ai pas encore essayé le deuxième, cela devrait se faire prochainement. Il s’agit plus d’un tirage en spirale, un guide pour préparer votre quête et vous aider sur votre chemin. Plutôt classique, mais avec les êtres de faery on peut s’attendre à tout !

A la fin du livre une interview est proposée des deux auteurs sur leur façon d’avoir créé l’oracle ainsi que sur leur vision du jeu et du monde de faery en général.

Les cartes :

Je pourrais utiliser une dizaine de superlatifs. Elles sont tout simplement sublimes. On s’extasie sur chacune d’elles, sur leur détails, leur couleur. D’ailleurs si la plupart d’entre elles le sont, en couleurs, d’autres ont des teintes plus monochromes qui donnent un aspect ancien et d’illustrations au crayon. C’est une vraie immersion dans un monde qui ne nous est plus si familier, mais qui le redevient rapidement. Elles sont très évocatrices, on a la sensation qu’elles veulent raconter beaucoup d’histoire. D’ailleurs c’est la première chose que j’ai ressenti à propos de cet oracle quand j’ai mélangé les cartes pour la première fois : hé moi moi ! j’veux parler moi !
Une sensation curieuse que je n’avais jamais ressentie, quelque chose de joyeux, de drôle, de taquin. Mais il y a également quelque chose de plus sombre, de plus profond. Si vous êtes habitué du monde de faery vous verrez tout de suite de quoi je veux parler, et si non et bien c’est à vous de le découvrir 😉

Concernant leur nombre il y en a 65 + 3 cartes qui ne portent pas de nom. Je n’ai pas trouvé mention à leur sujet dans le livre j’en ai donc déduis que c’était un petit cadeau. Pour le nom des cartes, là aussi on s’éloigne de quelque chose de conventionnel, on retrouve vraiment la personnalité de chacune. Avec des nom scomme The Fixer, Bright Spark, Oh no !, The song. Etc. Impossible de ne pas s’immerger totalement !

oracle02

2 thoughts on “The Heart of Faerie Oracle

  1. Ce jeu à vraiment l’air sublime… J’ai hâte d’en voir encore plus de cartes. Tu le trouve assez simple à prendre en main au niveau de la symbolique des cartes ou faut se reposer sur le livre ?

    1. Je trouve que les cartes sont assez expressives pour ne pas avoir à regarder le livre. Et comme dit il n’y a pas vraiment de symbolique pure comme on a l’habitude d’en voir dans les descriptions. Elles sont d’ailleurs assez courtes. Moi qui n’ai pas l’habitude de faire seulement avec les ressentis j’ai compris globalement ce que mon tirage voulait dire du premier coup. Mais bien sûr c’est vraiment quelque chose de propre à chacun. Cependant je le trouve plus accessible, plus “facile” à prendre en main tout de suite comparé à un tarot classique par ex.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*