Le livre des mutations, un outil puissant

Je crois que j’en avais parlé sur mon ancien blog feu Ancestrel. L’année dernière j’avais fait l’acquisition d’un jeu de Yi Jing. J’ai mis beaucoup de temps avant de m’en servir, pourtant j’en voulais un depuis longtemps mais une fois entre les mains j’ai été littéralement intimidée, et je le suis encore un peu. J’avais commandé une version toute bête, en plastique, très minimaliste, avec le livre bien épais pour les interprétations.

Dans le manuel il est écrit que l’on doit poser une question fermée où la réponse ne pourra donc être que oui ou non. Déjà j’avais un peu tiqué car je trouve ce genre de questions très restrictives mais au final ce n’est pas de ça dont il s’agit avec le Yi Jing, il nous apprend qu’au contraire la question sera ainsi tournée vers l’essentiel, dépouillée. C’est une question qui va forcément droit au but, on ne peut pas mentir ni prendre des chemins tarabiscotés. On est là avec notre question et on est obligé de la poser. En ce sens je peux déjà affirmer que le Yi Jing n’y va pas par quatre chemins, il ne s’agit pas de poser la bonne question mais de la formuler très précisément et c’est là que tout l’art divinatoire entre en scène.

Une fois qu’on a pris le temps nécessaire pour réfléchir à la question on prend les petits bâtonnets dans les mains, on ferme les yeux, on pose à haute voix la question puis on les lance. Toujours en fermant les yeux on les arrange pour qu’ils fassent un tas devant soit, à plat. On ouvre ensuite les yeux et on peut commencer à lire l’hexagramme. Il faudra sans doute le “convertir”, les croix deviennent des traits pleins et les ronds des traits interrompus. Une fois l’hexagramme final reconstitué on peut aller voir sa définition dans le livre.

Jusqu’à ce jour j’ai fait deux tirages. Pour le premier je me souviens, j’étais complètement perdue. Je ne sais pas comment je m’étais débrouillée mais je n’arrivais pas à lire correctement l’hexagramme avec les indications du livre qui sont pourtant claires. J’avais pris les notes nécessaires et j’ai attendu. Quelques mois plus tard je suis retombée dessus dans mon journal et j’ai tenté de le déchiffrer à nouveau. Cette fois-ci le résultat m’apparaissait limpide et j’ai pu le lire en quelques secondes. Je ne comprenais pas pourquoi je n’avais pas réussi à le saisir au départ, je ne me l’explique pas. Quoi qu’il en soit, ce que le Yi Jing avait prédit arriva très précisément. Avec tant de précision que j’en fut bouche-bée et mon premier réflexe fut de le ranger soigneusement pour ne plus y toucher. J’avais alors compris et senti la puissance et le pouvoir qui m’avaient tant intimidés au départ.

Le Yi Jing n’est pas un oracle, il n’est pas un outil divinatoire exotique, il a sa propre essence et n’est comparable à rien d’autre. Il dégage quelque chose de très particulier, quelque chose de très ancien, d’infiniment sage, mais aussi de très direct : si vous demandez, vous recevrez.
Grâce à la lecture des hexagramme les erreurs d’interprétations ne sont pas possibles. Il n’y a rien de vague, vous avez posé votre question, voilà les faits et rien d’autre. Vous êtes mis face à vous-même, acculé au mur peut-être, vous pouvez décider de faire la sourde oreille mais de toute manière la lecture vous touchera trop pour que vous puissiez l’enfouir en vous afin de ne plus y penser. C’est là où réside le “pouvoir” de la question.

Ce matin j’ai effectué mon deuxième tirage, et la lecture fut beaucoup plus facile, ma compréhension de l’hexagramme aussi, en fait ça n’aurait pas pu être encore plus clair. J’ai demandé, j’ai eu ma réponse, sans détours, sans chichis. Et c’est tellement tombé en plein dedans que je suis restée la bouche ouverte devant mon livre. C’est comme si vous aviez devant vous un parfait inconnu qui ne vous a jamais vu et qui vient de l’autre bout de la planète vous déballer votre vie intime du moment avec tous vos questionnements, vos doutes, vos peurs etc comme ça en quelques secondes, froidement mais avec une infinie sagesse.

Le Yi Jing est devenu un enseignant en ce qui me concerne, un maitre, je ne lui pose de question que lorsque je suis vraiment troublée et que je ne trouve pas de réponse malgré mes nombreuses réflexions. Il est complètement différent des autres outils de divination que je possède, il a vraiment une essence très particulière, je ne peux pas en dire plus, il faut interagir avec pour saisir. Si vous voulez, pour avoir un exemple, on sent complètement la différence entre un outil divinatoire européen et un asiatique. La spiritualité, la force ésotérique qui s’en dégage est complètement opposée.

Il faut se sentir prêt pour dialoguer avec le Yi Jing, si j’ai un conseil à vous donner c’est de vraiment attendre son “appel”. Ne l’achetez pas parce que vous avez juste envie de l’essayer ou parce que vous trouvez ça cool. Il faut vraiment sentir que vous devez aller vers cet outil et pas un autre.

De mon côté j’ai envie de creuser son histoire, de comprendre pourquoi il a été inventé, comment, par qui … il n’y a pas de raison qu’il n’y en ait qu’un qui en sache autant sur l’autre 😉

4 thoughts on “Le livre des mutations, un outil puissant

  1. My…. c’est fascinant. Je comprends très bien ton ressenti, ta “peur”, tu retranscris tellement bien tes impressions dans ces mots. Effectivement si la puissance et l’efficacité du Yi-King sont telles, il faut se demander si on est prêt à entendre. Ca doit laisser tout chose… Oh j’ai tellement hâte que tu nous en dises plus 😉

    J’avais fait des tirages de Yi-King, mais en ligne, et donc même si les messages sont intéressants, il n’y a pas la magie, la préparation etc, ça m’avait manqué. Je suis très curieuse d’une pratique avec ce système, et du type de réponse.

  2. C’est sûr que si tu fais un tirage mais que tu y vas à reculons la réponse risque d’être brutale, mais elle sera vraie, donc après on l’accepte ou pas.
    Souvent les tirages en ligne sont fait avec “l’ancien” système, l’original en fait, car celui que j’ai est une version “moderne”, simplifiée si tu veux car à la base le Yi-Jing est très long et complexe à réaliser.
    Si tu veux je peux mettre le prochaine fois une page qui montre le type de réponse et d’interprétation de l’hexagramme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*